Baisse des indemnités des élus de Montreuil : désintox

visuel CM

 

La question des indemnités des élus a toujours été un sujet compliqué à aborder, virant souvent à la polémique, voire au populisme. Le montant des indemnités est le 2e étage de la problématique, un niveau « juste » d’indemnisation des élus ne relevant d’aucune science exacte.

 

On se souvient que l’opposition de gauche, et notamment le Front de gauche, avait beaucoup critiqué l’augmentation de l’indemnité de Dominique Voynet en 2011, quand celle-ci avait décidé de réviser son montant pour compenser la perte de revenus due à la fin de son mandat de Sénatrice. On avait même entendu parler d’indécence sur les bancs de la gauche communiste.

 

Qu’en est-il aujourd’hui, maintenant que le Front de gauche dirige de nouveau la ville, aux côtés des socialistes et des écologistes ?

 

Patrice Bessac a décidé de faire de la communication sur la baisse de 5% des indemnités des élus (cf. son dernier édito du journal municipal). Il prend donc la responsabilité d’ouvrir un sujet polémique, surtout quand il tord la vérité pour servir son propos…

 

Car si la baisse de 5% des indemnités des élus a bien été votée en avril dernier, Patrice Bessac ne dit pas à la population qu’il a commencé son mandat en 2014 en augmentant de 50% les indemnités de ses élus, en comparaison aux décisions de l’équipe précédente à la même époque (en 2008). Patrice Bessac ayant contesté nos chiffres lors du dernier conseil municipal, nous publions ici le détail de nos affirmations.

 

Courbe indemnités Elus Montreuil

Comparons les sommes votées par le Conseil municipal pour l’indemnisation du maire, des maires-adjoints et des conseillers municipaux délégués.

 

Si l’on regarde l’enveloppe mobilisée par Dominique Voynet sur les deux premières années de son mandat (2008-2010) et celle mobilisée par Patrice Bessac sur les deux premières années de son mandat (2014-2016), on voit clairement la différence : 40.292 € mensuels en moyenne sous Dominique Voynet contre 60.403€ mensuels en moyenne sous Patrice Bessac. 

 

Le différentiel Bessac/Voynet est donc bien de 50% à périodes comparables ! Et malgré l’annonce de la baisse de 5% des indemnités, ce différentiel reste de 46% en plus pour Patrice Bessac.

 

 

Indemnités des élus de Montreuil
Les différentes décisions du Conseil municipal de Montreuil relatives au versement des indemnités des maires, maires-adjoints et conseillers municipaux délégués, depuis 2008. [NB : A partir de 2011, le niveau des indemnités sous le mandat de Dominique Voynet ne variera plus jusqu’en 2014].
Le cynisme de la communication du maire sur la baisse de 5% des indemnités est un bras d’honneur fait aux Montreuillois, invités à financer le choix d’un équipe municipale de disposer d’un certain nombre d’élus à temps plein.  Cela répond-il vraiment à un besoin des habitants ? On en doute ! D’ailleurs, dans un prochain sondage, le maire pourrait demander aux habitants : « est-ce que ça a changé votre vie quotidienne d’avoir, depuis deux ans, des maires-adjoints à temps plein ?« . Pour sûr, les réponses seraient intéressantes !

 

Ce que ne dit pas non plus Patrice Bessac dans son dernier éditorial, c’est qu’il a créé, à son arrivée à la tête de la ville, des postes de collaborateurs de groupes politiques, représentant une dépense supplémentaire de 200.000€ chaque année.

 

Leur rôle ? Aider les élus dans leurs missions politiques, alimenter des blogs et autres tribunes, entretenir des réseaux militants pour préparer les prochaines échéances électorales.  Cette dépense n’existait pas non plus avant 2014. C’est un choix de dépense dont on peut clairement questionner l’utilité pour la vie quotidienne des habitants !

 

On comprend dès lors que la baisse de 5% des indemnités des élus de Montreuil est un effet de communication destiné à tromper les Montreuillois. Un procédé peu glorieux, proche de la tartuferie.

 

A défaut de faire un effort budgétaire, la majorité municipale pourrait déjà commencer par faire un effort de transparence…

 

* * *
Pour les suspicieux qui n’en croiraient pas leurs yeux, le plus simple est de vérifier par vous-mêmes en consultant les PV des conseils municipaux, vous y accéderez en cliquant sur chacune des images suivantes :
2008-Visuel PV CM 2009-Visuel PV CM 2010-Visuel PV CM 2011(2)-Visuel PV CM 2011-Visuel PV CM
10 avril 2008 24 septembre 2009 10 juillet 2010 23 juin 2011 17 novembre 2011
2014-Visuel PV CM 2015(2)-Visuel PV CM 2015(3)-Visuel PV CM 2015-Visuel PV CM 2016-Visuel PV CM
17 avril 2014 9 juillet 2015 4 novembre 2015 16 décembre 2015 6 avril 2016

 

2 Commentaires

  1. Patoche 7 mai 2016 Répondre
  2. GRAUWIN 8 mai 2016 Répondre

Laissez un commentaire